- LA RICHESSE DU NORD TERRITORY -
A mi-trajet en direction de l'extrême nord, nous faisons une halte à Daly Waters dans un pub atypique. L'atmosphère de ce pub est particulièrement apaisante. Les gérants sont vraiment sympathiques et la décoration est surprenante. Les murs sont recouvert de milliers de photos et d'objets personnels appartenant aux différents clients qui sont passés dans ce pub.
Une vendeuse de glace en plein milieu du désert ! Au Devil's Marble (endroit où des roches sont devenus totalement rondes avec l'érosion).
Un feu en plein désert, avec barbecue bien sur !
Je décide moi aussi de laisser ma trace et choisi ma carte d'adhérent NRMA (entreprise de dépannage automobile) en pensant que je n'en aurais plus besoin. Jean Seb met une de ses photos. Alors que nous profitons de l'atmosphère unique de ce pub, avec en fond la musique des Eagles " Hôtel California " (sans doute ma musique préférée) et autour d'une partie de billard comme d'habitude bien entamée par Jean Seb, un car de touristes s'arrête juste devant le bar et c'est une trentaine de touristes qui "envahissent" l'intérieur du pub.
Comme vous l'avez sans doute remarqué, je suis assez hostile aux tourisme de masse. Je trouve que ce type de tourisme pousse l'individu à devenir un " assisté " (sans véritable esprit critique…). Il a payé et de ce fait il pense que tout lui est dû. C'est en " conquérant-colonisateur " qu'ils arrivent sur les lieux de visite, armés de camescopes et d'appareils photos automatiques !
L'extraordinaire "Kakadu National Parc"

Ce parc mythique a été notre plus agréable (à moi comme à Jean Seb) moment du voyage. Un parc gigantesque (des centaines de kilomètres carrés de végétation tropicale…) d'une richesse unique au monde (faune exceptionnelle, piscines naturelles, cascades…). Nous arrivons à Kakadu National Parc le 7 août au soir. Dés notre réveil le lendemain, nous nous renseignons pour connaître les moyens d'accéder au très fameux Jim Jim Falls et Twin Falls : deux cascades situées au cœur du parc. Seul une route de 60 km de long permet d'y accéder mais elle n'est praticable qu'en 4x4 et seulement quelques périodes de l'année. Heureusement pour nous, c'est la meilleure saison pour y accéder (elle n'est pas inondée). Impossible pour nous d'y aller avec Esperance. Des tours touristiques en 4x4 proposent des prix exorbitants (plus de 100 $ !) pour seulement 3 heures sur place ! Sans hésiter, nous décidons d'opter pour la solution la moins coûteuse et la plus fun : le stop.

A peine arrivé au début de la piste, que nous voyons un 4x4 s'engager sur la piste. Nous l'arrêtons en lui expliquant notre situation. C'est un couple d'aventurier pur et dur originaire de Suisse, qui ont décidé de partir à l'aventure en Australie. Cela fait déjà des mois qu'ils voyagent avec leur 4x4. C'est avec joie qu'il nous accompagne. Nous mettons près de 2 heures pour faire 60 km, sur une route de terre, de sable, de bosse (d'un mètre par endroit !) et parfois des rivières à passer. Jamais je n'aurais pu imaginer qu'une voiture pourrait franchir ce genre de route. Il faut croire que rien ne peut arrêter un 4x4 !

Avec Jean Seb dans le pub atypique de Daly Waters.
Découvrir un endroit par ses propres moyens, en toute autonomie et liberté, tout en respectant les sites et les habitants locaux, me semble indispensable pour profiter pleinement des voyages. Ce qui ne me semble pas être le cas avec le tourisme de masse d'aujourd'hui.Nous quittons donc ce pub magique pour continuer notre route vers le Nitmiluk National Parc (Katherine Gorge). Ce parc est vraiment très beau. La vue au sommet des gorges qui permet d'apercevoir le fleuve est très agréable. Nous quittons ce parc pour le très fameux " Kakadu National Parc ".
Au sommet des gorges de Nitmiluk National Parc.
Jim Jim Falls : un endroit mystérieux
Nos amis nous propose de venir avec eux au Twin Falls (autre cascade situé à 12 km des Jim Jim Falls) pour les deux prochains jours. Après réflexion, nous refusons pour deux raisons. Nous avons encore tant à faire et à voir, ensuite parce que nous aurions été totalement dépendant d'eux (nous n'avons ni nourriture, ni couverture pour la nuit). Préférant notre liberté, nous choisissons sans aucun regret de continuer notre aventure en totale indépendance.
Un sentiment d'étouffement et de calme bien mystérieux se dégage des Jim Jim Falls (en particulier lorsque la cascade ne coule pas).
Arrivé au bout de la piste pour les Jim Jim Falls, il nous reste encore 1 km de marche sur des rochers avant de découvrir l'un des paradis sur terre. Un endroit exceptionnel ! Et avec l'avantage d'être très difficilement accessible et donc, protégé en partie du tourisme de masse. Devant nous s'offre une plage de sable fin qui donne directement sur une piscine naturelle avec une eau totalement transparente.
Il est possible de voir des poissons y nager paisiblement. Mais le plus impressionnant est sans conteste l'effet d'étouffement de la paroi où coule habituellement la cascade (dû à la sécheresse, elle ne coule pas toujours à cette période). La paroi est tellement haute et encercle si bien le bassin d'eau (situé au pied de la cascade) que le soleil est en partie caché à midi ! Je pense que quelqu'un de claustrophobe ne s'y sentirait pas à l'aise. Dans l'eau, cette impression d'écrasement est encore plus présente. Cet endroit semble magique et empli de mystère. Cette journée est vraiment mémorable. C'est vraiment à ce moment précis, que nous réalisons la chance d'être là et de vivre cette aventure.

Après une partie intensive de Water Polo improvisée avec nos nouveaux amis (ceux qui nous ont très gentiment accompagnés), je m'allonge sur le sable blanc pour me reposer. Le soleil est au plus haut et un aigle est en train de survoler le ciel bleu. Je regarde ma montre, il est 14h25, je viens d'avoir précisément 24 ans.

Des panneaux nous avertissent des dangers liés aux crocodiles. Très présents dans cette région de l'Australie !

En les remerciant encore pour leur gentillesse et leur solidarité, nous retournons au début de la piste (encore en stop et avec la même chance insolente un 4x4 est d'accord de nous raccompagner). Nous décidons d'explorer Kakadu en nous dirigeant vers la " réserve aborigène " de Oenpelli (Gunbalanya) situé sur la Terre d'Arnhem.

 

La Terre d'Arnhem...