Un regard critique sur le paradis :

 

LE PARADOXE AUSTRALIEN

L'Australie est un pays extraordinaire. Un pays où la qualité de vie est sans doute la meilleure au monde. Le climat est paradisiaque, les Australiens sont décontractés et semblent tolérants (un peu moins à Sydney), la nature est magnifique et les plages sont omniprésentes et toutes plus belles les unes que les autres. Les Australiens sont les personnes les plus honnêtes que j'ai pu rencontrer dans ma vie. En près de 6 mois, je n'ai jamais eu le moindre sentiment d'insécurité. Avec quasiment jamais un seul policier dans les rues, se balader n'importe où est un plaisir. Mais ce tableau idéal possède bien évidemment une contre-partie, le côté obscur de l'Australie. Ce que j'ai perçu en y vivant d'avril à septembre 2002.

1) Une politique d'immigration digne d'un pays réactionnaire


Associée à une politique sans grande ambition, l'Australie ne semble pas vouloir oser développer son potentiel économique en optant pour une politique d'immigration plus ambitieuse et plus ouverte. Avec uniquement 20 millions d'habitants sur un territoire qui fait seize fois la France, l'Australie pourrait ouvrir ses frontières au monde sans appliquer sa politique actuelle d'immigration. Au lieu de cela, l'Australie applique une politique d'immigration élitiste, sélective et au compte goutte. Mon expérience auprès des Australiens m'a montré des gens simples et profondément gentils mais également très peu informés de ce qu'il pouvait se passer en dehors de leurs frontières et même souvent à l'intérieur de leur propre pays. Par exemple pour ce qui concerne les fameux " camps de concentration " regroupant les immigrés illégaux, les Australiens ne semblent pas se préoccuper des conditions inhumaines dont sont victimes les réfugiés (notamment au camps de Woomera).

Traités encore plus durement que ne le seraient des prisonniers, certains réfugiés sont dans des camps de détention provisoire depuis des années ! Qu'ont-ils fait pour mériter d'être privés de leur liberté ? Sont-ils coupables d'être nés dans un coin du monde pauvre et souvent en conflit ?! Ou peut-être sont-ils coupables d'avoir voulu un avenir meilleur pour leurs enfants ?!

L'Australie a sans doute la politique d'immigration la plus dure et la plus intransigeante du monde. Alors qu'elle pourrait profiter de son image positive dans le monde pour mettre en place une politique d'immigration vaste et importante (comme les Etats-Unis à ses débuts), l'Australie préfère jouer la carte de l'exhaustivité et de l'intolérance. Pratiquant une politique élitiste et réactionnaire digne d'un pays non démocratique.

2) Une influence américaine et britannique indécente


L'Australie dépend directement des Etats-Unis au niveau militaire. Cela signifie que l'armée australienne est obligée d'intervenir n'importe où dans le monde si les américains entrent en guerre. C'est ainsi que malgré leur isolement, les Australiens ont participé à toutes les dernières grandes guerres sans pour autant avoir des raisons de le faire. Tout ce qui vient des Etats-Unis est accepté et jamais critiqué par la majorité des Australiens. Comment un pays qui se prétend autonome et indépendant peut-il être aussi soumis à ce point à un autre pays ?! Voilà, ce que je reproche aux australiens, ce manque d'engagement et d'intéressement au monde qui les entoure. De toujours se laisser guider aveuglement sans chercher à s'investir intellectuellement pour changer leur environnement. L'Australie fut britannique durant prés de deux siècles. C'est seulement en 1901, que l'Australie put devenir " indépendante ", tout en restant sous l'autorité de la Reine d'Angleterre. Après presque un siècle d'indépendance, en 1999, l'Australie a refusé de changer son régime monarchique pour un régime républicain ! Comment peut-on être aussi hostile à la modernité ?!

C'est quelque chose que je n'arrive pas à comprendre ! C'est comme être contre la construction européenne à notre époque. Ainsi les Australiens sont encore (symboliquement il est vrai) une " demi-colonie " britannique et le plus grave, c'est qu'ils sont surtout fiers de l'être !

4) L'Australie : un manque flagrant d'ouverture sur le monde


Avec un territoire aussi grand que le sien et un potentiel économique aussi énorme, je n'arrive pas à comprendre pourquoi l'Australie n'essaye pas de développer ce potentiel en ouvrant (avec précaution et tout de même une sélection) ses frontières au monde afin de peupler l'ensemble de son immense territoire (environ 2 habitants/ Km² pour la plupart des régions non côtières !). A chaque fois que le thème du développement de l'Australie est abordé, les sceptiques se cachent derrière le fait que l'Australie est un immense désert en son milieu et que soit disant, seul ses zones côtières sont habitables. A ceux là, je leur répondrais que dans la vie tout est une question de volonté et de courage.

Conclusion

L'Australie est un pays isolé de tout. L'Europe et les Etats-Unis se trouvent à l'autre bout du monde, seul l'Asie semble être un partenaire suffisamment proche. Tellement proche, qu'il y a de plus en plus d'asiatiques en Australie et un grand nombre sont jeunes et étudient dans les universités australiennes avec beaucoup de succès. Nettement plus que les jeunes Australiens, qui préfèrent en général le sport et le surf ! On peut imaginer un futur bien obscur qui opposerait une plus grande population originaire d'Asie, cultivée et avec un bon niveau d'étude et donc ayant des postes à responsabilités et des Australiens occidentaux moins qualifiés ayant des postes subalternes. Ceci me semble totalement possible. A force de ne pas essayer de s'intéresser au monde qui les entoure, les Australiens risquent de le subir.

L'Australie peut continuer à rester le petit paradis terrestre qu'il est actuellement. Loin de tout, protégeant son calme et sa sérénité en le limitant au plus petit nombre. Ou au contraire, changer de politique et avoir enfin une ambition qui pourrait lui permettre de se développer économiquement et d'être totalement indépendante pour affronter les prochaines décennies avec fierté et dynamisme.

 

 

Les Etats-Unis...

 

Le drapeau australien est parfaitement à l'image du pays actuellement. Un mélange entre l'angleterre et les Etats-Unis!

3) Les Aborigènes : une situation complexe


La situation des aborigènes en Australie est catastrophique. Presque inexistants sur la côte Est de l'Australie, les aborigènes sont présents majoritairement sur le Territoire du Nord. Complètement isolés des " australiens-blancs ", ils sont en général en train de déambuler sans but apparent dans la rue de la plupart des villes australiennes. Dans un état de précarité extrême, il n'est pas étonnant de voir cette population, certes minoritaire (2% des australiens), en situation de salubrité et de misère, mise à l'écart de l'ensemble de la population australienne blanche. A la vue de ces individus marginalisés, on a l'impression d'être dans un pays du tiers-monde, alors que l'Australie est un pays dit développé. Les aborigènes sont souvent victimes de l'alcoolisme, mais restent (presque) toujours pacifiques. La modestie et la simplicité qu'ils dégagent m'ont donné l'impression de voir des êtres humains profondément pacifiques et bons.

Le drapeau aborigène. Le jaune reprèsente le soleil et la vie, le rouge la terre en Australie et le noir correspond a leur couleur de peau.
L'injustice qu'ils ont subi suite à la colonisation britannique (en 1788) est insupportable (génocide…). Situation paradoxale car les aborigènes sont sur le continent australien depuis plus de 50 000 ans et de ce fait cette terre leur appartient. Pourtant, ils sont considérés comme des étrangers et ne parviennent pas à être intégrés à l'ensemble de la population.
Une colonisation britannique par la force. L'Australie n'a encore jamais reconnu cette partie sanglante de sa courte histoire.
Comment améliorer cette situation ? Selon moi, la première solution pour intégrer les aborigènes est de tout d'abord " fédérer " l'ensemble de l'Australie. Il faut savoir qu'il existe des territoires australiens qui dépendent directement de communautés aborigènes ayant le statut de " réserves aménagées ". Ainsi pour accéder à ces endroits, il est obligatoire d'obtenir un permis auprès du conseil aborigène local. Ceci est complètement ridicule !
Comment intégrer la population aborigène si on lui confère un statut différent avec des règles qui lui sont propres ? En plus de cela, ces " territoires aborigènes " sont souvent envahis par des touristes qui considèrent ces " réserves " comme un " zoo humain ". En ayant un même statut partout en Australie, c'est déjà un premier pas vers l'intégration. Ensuite, il faut selon moi à tout prix développer l'éducation de la nouvelle génération d'aborigènes en les incitant à s'instruire (au travers de bourses d'encouragement…). Et également inciter les aborigènes à accepter de s'intégrer comme citoyens australiens à part entière, tout en conservant leurs racines et une partie de leur culture. Le jour où l'Australie aura des acteurs économiques et politiques issus de la population aborigène (pourquoi pas un 1er ministre), elle aura fait un grand pas en avant dans le domaine de la liberté et de la justice et je pense que l'Australie aura alors toute sa légitimité sur la scène internationale.
Le kangourou et l'émeut, les emblèmes de l'Australie. Ces animaux ont été choisi car ils sont très présents en Australie et surtout qu'ils ont la caractéristique de ne jamais reculer. Beau symbôle, mais qui ne correspond pas du tout à l'Australie d'aujourd'hui !
Concrètement, il faudrait tout d'abord importer de l'eau un peu partout et construire des habitations pour les particuliers et les entreprises. En instaurant des zones franches attractives pour les entreprises (très peu ou voir pas taxées du tout), et des avantages divers (maison à très grand standing et accessible avec piscine pour attirer les Australiens et les investisseurs étrangers…), en développant toutes les infrastructures nécessaires à la vie (universités, transports, écoles, hôpitaux…). Je suis sûr que cela serait réalisable et profitable à l'Australie. Une croissance record et une immigration massive (en raison des nombreux emplois que cela créerait) permettrait à l'Australie de devenir une grande puissance et d'avoir un plus grand prestige dans le monde, avec une richesse partagée par un plus grand nombre d'individus. Encore faut-il le vouloir.